dimanche 16 mars 2008

Sagy Libre Cours

Vous voulez vous exprimer sur un sujet qui ne peut se rattacher à l'un des thèmes ci-après ? Epanchez-vous ici sur SagyLibreCours !

16 commentaires:

Ingenys a dit…

Pourquoi voter favorablement pour un blog ?
Parce que j’ai tout appris concernant internet par les foras (forum au singulier) précurseurs des blogs.
En 2001-2002, j’ai bénéficié du forfait illimité AOL à 99 Francs mensuel. C’était une aubaine pour nous, beaucoup moins pour ce FAI qui n’a pas renouvelé son contrat de 2 ans.
Sur le forum Aohell, des informaticiens et des passionnés de numérique nous donnaient toutes les astuces possibles. Tous les logiciels, comment se les procurer, les utiliser jusqu’à comment se construire un réseau wifi.
Nous étions plusieurs centaines, et nous avons connu la fin de Napster. Chacun était spécialisé, les sites étaient moins nombreux qu’aujourd’hui. Déjà en 2001, on savait qu’AVP était le meilleur antivirus (auj. renommé Kaspersky). La sortie d’XP fut un évènement et chacun commentait ses trouvailles. On ne perdait pas de temps à chercher dans son coin tout seul. Les questions et les réponses fusaient. Spécialistes en système d’exploitation, en paramétrage de connexion, en retouche d’image ou en bande sonore, en langage informatique, en traitement de textes, bases de données, tableaux numériques, PAO, et des millions d’astuces, tous partageaient leurs découvertes.
On voit bien que chacun n’utilise qu’une infime partie d’un logiciel. Et qui ne s’est jamais dit, zut j’aimerais bien avoir quelqu’un qui pourrait me dire rapidement comment faire. Au lieu de passer des heures à tourner les pages d’aides.
Parfois dans la bonne humeur, dans le rire, dans la taquinerie. Parfois avec des accrocs, des incompréhensions et des trolls jaloux. Rien n’est parfait. Mais rien ne se fait dans la perfection du premier coup.
En tout cas, je suis certain d’une chose, on apprend constamment toute sa vie, et avec les autres on décuple son savoir.
Si je n’avais pas connu cette grande aventure des pionniers français du Net, je serais encore au stade du béotien épuisé par l’énorme apport numérique à maitriser.

Aujourd’hui les sites et foras sont nombreux, alors qu’apporte un site de village. Sûrement tout ce que je viens de rappeler, une plus grande facilité pour maitriser. Mais avec un plus, et c’est à nous tous de le dire.

En 2000, j’ai failli créer un site sur le Vexin et ses routes vallonnées que je parcourais avec plaisir sur mon custom. J’ai hésité car tout seul, il fallait faire des photos et écrire .. J’ai abandonné.
Tous les anciens que j’avais rencontrés en 1997, chez Madeleine (auj. remplacé par la boulangerie), pendant des jours, m’avaient appris des choses extraordinaires sur l’Histoire de Sagy. Ils seront peu ou prou sur le Net, mais alors, justement, c’est l’occasion d’avoir ce blog indépendant pour compenser une faiblesse de communication.

Un blog de la Mairie de Sagy sera un plus s’il se fait. Mais rien ne remplace une communauté de s’exprimer en dehors de l’officiel. Ce n’est pas parce qu’il y a un bulletin municipal qu’il ne doit pas y avoir de Petit Journal.
Chacun peut créer un blog ou forum sur Biarritz ou autre, avec ses photos de vacances. Un touriste de passage peut créer un blog sur Sagy, rien ne l’empêche. Alors ce blog sera. S’il n’est pas le blog de tous, j’en serai désolé pour tous, mais en rien inquiet pour quelques privilégiés.

Pour finir par des critiques, ben oui, je trouve dommage la frilosité. On n’est pas là pour se critiquer mais pour s’entraider. J’espère que chacun laissera au moins son email dans sa fiche perso, au minimum, faute de vouloir être reconnu. Un email ça se créer comme on veut avec le pseudo que l’on veut inventer. On peut en avoir des dizaines comme moi, mais en tout cas, cela permet de joindre un bloggeur en particulier.

hurlevent@artlover.com

Jean de Sagy a dit…

Oui, SagyPapote est une bonne initiative car il peut ouvrir le chemin, au sein de notre village, à de nouveaux modes de communication devenus incontournables.

Contrairement à une idée reçue, cet outil n'est pas un 'truc' réservé aux informaticiens, même si certains en usent et en abusent, car il est en fait beaucoup plus facile d'emploi qu'un téléphone !

Certains y ont peut-être vu une contre-initiative électorale alors qu'il ne s'agissait sans doute pour son initiateur que de saisir l'occasion de mettre notre commune au goût du jour.

D'ailleurs, les commentaires laissés sur ce blog ne sont-ils pas, pour nos élus, plutôt encourageants et moins critiques ou déplacés que sur le blog électoral.

Alors, pourquoi les Sagyens et leurs élus hésitent-ils donc à utiliser ce blog comme ballon d'essai en attendant la version officielle annoncée ?

Ingenys a dit…

"Chacun est le bienvenu car les idées différentes affinent et modèrent nos convictions".
Si si, je l'ai écrit dans "Elections Municipales 2008".
Mes idées ne s'affinent donc pas faute de communication.

Alors, je vais m’interroger, car ce que dit Jean m’interpelle.
Doit-on croire que les gens de Sagy se détestent. La communication est impossible, et vu les réticences à se montrer, chacun pense que le blog ne peut être qu'un débat d'accrochages et de règlements de comptes ?
Y aurait-il trop de rancœurs prêtes à exploser ?
Heureusement qu’il y a des élections tous les six ans, (sept ans la dernière) sinon ce serait le néant. A moins d’être intéressé par les associations. Faut-il encore avoir la chance d’un intérêt pour la marelle, le club des retraités ou l’asso des tueurs de volailles encartonnées.

Alors que dire de Sagy, quand on en parle à l’extérieur, aux invités, aux relations, aux cercles, aux internautes de tous les pays civilisés ?
On parle des oiseaux, des écureuils, des festivités, et de sa tranquillité (enfin presque). Et les sasiens ?
Qui c’est ça ? Dès que vous pointez votre nez, c’est pour voir reprocher ce qui s’est passé il y a 10 ans. Une meute de deux bébés doberman qui avaient six mois et qui avaient franchi le portail.
Vous avez plutôt envie de vous calfeutrer, comme me l’avait conseillé le Maire Gérard Mottier au téléphone lors de ma première année ici. Et je l’ai remercié. Toutefois, l’accueil d’un habitant de Sagy reste cocasse. Vous savez que la majorité des mairies organise une fois par an un pot d’accueil des nouveaux habitants de l’année. Je pense que sur Sagy, ce serait inconvenant, ce n’est pas dans les mœurs. Les sasiens ne sont pas une communauté ouverte, mais un village bourgeois.
Alors, on peut toujours s’offusquer de ce que dit l’autre. Mais vous, que dites vous de votre village, si vous sortez ou communiquez pleinement sur le Net, lorsque vous rencontrez des gens extérieurs ?

Enfin, si l’on savait tout ce qui se dit sur nous, quand les gens croient qu’on ne les entend pas, on serait chaque jour malade de colère. Preuve que rien ne vaut le dialogue pour affiner nos idées reçus.

Jean de Sagy a dit…

Ingenys, je te trouve un peu sévère quant à l'état d'esprit de nos concitoyens. Effectivement le nombre modeste de commentaires laissés sur ce blog dénote une bien timide volonté de communiquer mais sans doute faut-il laisser le temps au temps !

Il suffirait peut-être, comme je l'ai dit précédemment, que certains arrêtent de bouder et profitent de ce blog pour éveiller de nouveaux 'réflexes' de communication. L'avenir et l'intérêt d'un site officiel y gagneraient probablement.

Notre village a eu, en tout cas dans le passé, plutôt la réputation d'être animé et ces animations étaient autant d'occasions de nouer des relations entre les habitants qu'ils soient nouveaux ou de souche.

Aujourd'hui, on constate une augmentation sensible de la moyenne d'âge des participants aux activités. Il faut donc s'interroger sur la façon de mobiliser les nouvelles générations et un blog vivant aurait pu (ou pourrait ?) être riche d'enseignements en la matière.

Ingenys a dit…

Laisser du temps au temps. J’y avais pensé, et je suis bien d’accord.
Je suis un peu sévère et pourtant j’ai si peu dit.
Je constate seulement qu’être positif et encourager à l’entraide n’amènent rien. Bien au contraire, ce blog renvoi l’impression qu’une chape de plomb pèse. Et les sasiens semblent convaincus.
Ils m’avaient semblé plus alertes au rejet qu’à l’écoute sur le blog de campagne. Bien sûr, l’exception n’est pas la règle, mais le compteur de visiteurs est parlant.
Le blog de Mairie, qui donnera les heures de la messe et les nominations à la gendarmerie, ne sera pas un blog indépendant.
Reste que je ne regrette pas d’avoir essayé aujourd’hui et d’être conforté d’hier.
Effectivement, laissons le temps ..

sagypapote a dit…

Certains s'interrogent ou se méprennent sans doute au sujet de l'origine et de la motivation de SagyPapote.

Ce blog a été ouvert un peu précipitamment pour profiter de l'engouement tout relatif et passager (?) pour ce nouveau moyen d'échanges et d'information initié par l'une des listes candidates aux élections municipales.

L'objectif était donc de mettre en place un support impartial ouvert à tous et nous savons que cette formule de blog n'est pas la plus adaptée à cet objectif mais c'était la plus facile à démarrer.

C'est ce qui explique sans doute que SagyPapote, en plus de rester dans les coulisses, se contente(ra) tout au plus d'intervenir pour tenter d'encourager et de faciliter l'usage du blog.

Les premiers échanges ont inévitablement eu un arrière-goût de campagne électorale mais le but est bien de passer à autre chose et de laisser les élus tenir leurs engagements en matière de communication, engagements qui ne sont en rien incompatibles avec ce blog ci.

Si l'initiateur de SagyPapote souhaite exprimer ses propres idées ou avis, il a tout le loisir de le faire sous l'identité qu'il souhaite.

Les internautes aguerris diront sûrement qu'un blog n'est pas fait pour cela mais comme dirait l'autre, en attendant, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a !

Ingenys a dit…

"87,5 % d'avis favorables !
Il y aurait de quoi se réjouir mais ... seulement 8 lecteurs ont voté !
Alors, faut-il vraiment maintenir ce blog ouvert ?"


Peut-être 99% des sasiens ne savent pas que leur village a un blog.
On devrait les informer par voie d'affiches dans les magasins.
Ou comme le Sud de la France avec un clairon qui passe dans les rues vers 10-11 h, suivie de tous pleins d'enfants :
"Ohé Ohé ! Avissse à toute la populationnnnnnne. Un blog ouvert à toussssssse .."
Ca donnera un p'tit air de printemps et un p'tit vent du Sud plus causant.

sagypapote a dit…

Les bloggeurs de Sagy se raréfient !

Serait-ce dû au fait que SagyPapote persiste à rester dans l'ombre ?

Dans ce cas, SagyPapote cèderait volontiers à celles ou ceux qui le souhaiteraient, l'animation du blog; il suffit pour cela, aux volontaires, pseudos-anonymes ou non, de lui faire parvenir une adresse e_mail.

Après tout, l' alternance serait peut-être, dans ce domaine là aussi, une bonne solution !

La plus grande satisfaction de SagyPapote serait d'assister au succés de la mise en place à Sagy d'un réseau d'échanges moderne, réactif et ouvert à tous.

Anonyme a dit…

bonjour à tous !(mon user ne fonctionne plus)
Bonne idée ce blog, continuez.
Comme quelqu'un a fait le rêve de Sagy fleuri moi aussi j'ai un rêve : à quand la suppression de cette autoroute qu'est la RD28 ? Fini tous ces camions et véhicules en tous genres et vive les sons de la nature ... c'est utopique vous croyez ?

Ingenys a dit…

Bonjour,
Utopique peut-être pas.
Bientôt plus de carburant sur Terre. On roulera tous en vélo.
Enfin le calme, mais pour achalander les magasins et pour faire ses courses, ce sera difficile.

GOUPIL a dit…

- 25 Novembre 2007. Une partie de chasse rue de la Goupillère à Saillancourt dégénère avec atteintes aux personnes et aux biens, et se termine par des menaces de personnes armées à l’encontre du garde chasse.
La chasse, utile pour équilibrer le biotope, ne doit pas troubler l’ordre public et fouler les règles élémentaires de sécurité collective.
- 12 Juin 2008 un arrêté municipal redéfinit les règles de respect mutuel : « La pratique de la chasse et le tir … est interdite dans un périmètre de 150 mètres desdits habitations et lieux. ».
- Septembre 2008 : création d’une aire de stationnement pour les chasseurs sur l’ancienne voie de Chemin de Fer qui met en situation dangereuse les usagers circulant le Dimanche rue de la Goupillère et engage la responsabilité municipale en cas d’accident.
Le chemin débouche au milieu d’un virage, dans des conditions de visibilité quasi nulle à cause de la topographie du terrain (butte, courbe, pente). La visibilité est d’une dizaine de mètres, soit pour un vélo roulant à 30 km/h : 1,2 seconde de temps de réaction ! et pour une voiture à 40 km/h : 0,9 seconde !
Où est le bien fondé du lieu choisi puisque se garer aux portes du hameau oblige les chasseurs à traverser à pied la « réserve de chasse » fusils non chargés ?
Le bon sens voudrait que le stationnement ait lieu sur le territoire de chasse à plus de 150 mètres des habitations où l’espace ne manque pas et où la sécurité serait satisfaisante.
En outre la trouée réalisée dans la végétation à la porte du hameau est un encouragement à squatter le terrain contigu à l’ancienne voie de chemin de fer pour les personnes en recherche de territoire.
Nous demandons qu’une barrière soit posée, comme dans la Sente dit du Bois de Saillancourt de façon à redonner toute sécurité aux habitants de la rue de la Goupillère et des environs, le stationnement des véhicules de chasseurs pouvant s’organiser en toute sécurité sur le territoire de chasse. Il en va de la sécurité collective.
N.B. : Cette entrée de Saillancourt, retenue par la charte paysagère, pourrait être mise en valeur avec l’appui du PNR du Vexin ?

Jean de Sagy a dit…

Après la vague des élections, voici donc la saison de la chasse qui a depuis toujours attisé quelques tensions.

Il est vrai que la tranquillité et la sécurité souhaitées par de nombreux électeurs et promises par nos candidats sont souvent perturbées par les passionnés de la gachette.

Pourquoi donc ces amoureux de la nature tiennent-ils donc tant à se rapprocher des habitations alors que de vastes espaces agricoles ou boisés les attendent ?

Pourtant d'autres passionnés se voient eux interdire, fort heureusement, la pratique de leur passion sur le territoire communal.

Le débat est lancé et aura au moins le mérite de réanimer SagyPapote.

Sagypapote a dit…

Faute de participants, ce blog va probablement être fermé par l'hébergeur.
C'est d'autant plus dommage que le site Intranet municipal qui aurait pu prendre le relais pour offrir un moyen d'expression, tarde à voir le jour.

GOUPIL a dit…

Si la première greffe a du mal à prendre il ne faut pas désespérer.
J'ai moi même découvert le site par hasard et tardivement (septembre 2008).
Un espace d'expression et d'échange d'idées est pourtant bien nécessaire.
Maintenant que les mots "démocratie participative" ont pris un nouveau sens avec l'élection d'Obama, espérons que, l'idée fera son chemin ici aussi.
Echanger, témoigner, s'exprimer lorsqu'il s'agit de partager, s'informer, apprendre et comprendre, on en a besoin, même à Sagy.

GOUPIL a dit…

Synopsis chasse 2007-2008-2009 :

Arrêté préfectoral de 1983 : le territoire de chasse commence en limite des habitations, les tirs en direction de celles-ci sont interdits (en cas de dégâts collatéraux l’administration locale demande d’être tolérant sic ce qui signifie se taire et subir).

Loi sur l’environnement de 2000 : article 422-10 : définition du territoire de chasse : la chasse est interdite autour des habitations dans un rayon de 150 mètres depuis et en direction de celles-ci.

C’est un peu mieux, même si la portée des balles est bien supérieure.

Mais cet article 422-10 s’applique aux ACCA (Association Communale de Chasse Agrée), l’association locale n'en étant pas.

La loi sur la chasse de 2000 est discriminatoire si l’on pense que les mesures de sécurité minimales accordées aux citoyens sont à géométrie variable. Toute personne représentant l’autorité publique devrait avoir le souci d’assurer une protection égalitaire de tous les citoyens (n’est ce pas une des origines de l’impôt ?).

Selon l’ASPAS (association reconnue d’utilité publique) « les Préfets, au titre de leur pouvoir de police réglemente la sécurité publique et l’emploi des armes à feu », mais « les Maires peuvent renforcer ces règles de sécurité, élargir le périmètre d’interdiction ou interdire la chasse dans certaines zones de leur commune » (http://www.aspas-nature.org/content/view/122/58/lang,fr/).

Alors ?

Qu’il n’y ait pas de méprise, il ne s’agit pas de s’opposer au droit de chasse mais de faire reconnaître une zone sécurisée autour des habitations de 150 mètres et contribuer à faire que la tranquillité, la sécurité et la qualité de l’environnement soient une réalité quotidienne pour tous, même le Dimanche.

Décembre 2008, soixantième anniversaire de la déclaration des droits de l’homme : tous égaux ? Il reste du chemin à faire – (et des luttes bien plus difficiles).

Ingenys a dit…

Satanée chasse ! A notre époque du numérique, on peut aimer la nature autrement qu'avec un fusil dans les mains. Tout être évolué préférera un appareil photo ou un caméscope pour fixer la beauté plutôt que tirer sur des poulets et faisans lâchés d'une boite en carton la veille.

Cette année la chasse m'a paru moins bruyante que les années précédentes. Est-ce à dire qu'il aura fallu l'assassinat d'un Chat de grande valeur, à Saillancourt, en novembre 2007, pour que la commune de Sagy évolue ? Je me souviens avoir demandé il y a dix ans, par écrit, au Président du comité de chasse de Sagy de faire montre de tolérance et d'éviter de laisser ces gens déguisés en chasseurs tirer le long de nos clôtures. J'avais renouvelé, toujours par écrit, l'année suivante ma demande et réclamait un minimum de quiétude de 100 mètres autour des habitations. Et malgré ma rencontre avec le Président de la chasse de l'époque, rien n'avait changé. Il fallait supporter ces tirs qui nous réveillent à 9 h 15 et qui nous inquiètent dangereusement pour nos enfants et nos animaux près des arbustes de notre clôture. Chaque soir des jours de chasse, on comptait nos animaux familiers en espérant que le pire n'arriverait jamais. Plusieurs fois, des altercations avec des chasseurs. Jamais grossières, toujours de bon ton. Quelle personne sensée irait énerver un gars en treillis avec un fusil dans les mains ? Prendre le risque, c'est pourtant prévoir un danger bien plus grand en cas de malheur. Car qui tue par les armes ..

Enfin, en ce jour de St-Valentin, je souhaite beaucoup de bonheur aux Sagiens.
Je remercie grandement Goupil d'avoir réussi ce que je n'avais pas réussi et d'avoir fait grandement évoluer les mentalités. Toute ma sympathie pour son amour des Animaux et mes regrets pour sa perte de Newton, un être qui lui était si cher, conséquence d'un loisir antique et barbare.
Merci à notre Maire d'avoir pris une bonne décision au mois d'août 2008.